Catégories
Saveurs-Vignobles

DEGUSTATION BIERE BOCKER à LILLE

DEGUSTATION de la BIERE OMER (Brasserie Belge de Bellegem près de Courtrai ) en soirée à Lille au VIVAT FACTORY situé face à la Cathédrale Lilloise ND de la Treille.

bockor-bier-biere-beer

Présentation par François DEVOS, Journaliste-Biérologue.

http://www.lachope.com/  4 bières dont 3 aromatisée de la dite brasserie construite en 1930 http://www.bockor.be/fr/media/pub . Elle travaille sur les 4 types de fermentation (basse, haute, spontanée et mixte) Sont dégustée :
1) Passion Max (Fermentation spontanée, d’abord refroidie en grenier ventile, pour ensemencement naturel, assemblage lambic de 18 mois et d’un plus jeune, puis macération fruits frais de la passion). Robe cuivre-orangée mousse nuageuse et maintenue, fin cordon.
Nez gourmand comme une barbe a papa, un chariot “d’friandises”. Perception fraîche et fleurie.
Bouche envahissante mais étalée comme une “vague sucrée salée” a la rhubarbe. Longueur aromatique s’appuyant sur une rondeur longiligne à peine amère. Ensemble frais, tendre, facile avec une semi-onctuosité et buvabilité très agréable. Bière de détente (4,5%alc), gourmande par sa douceur, rafraîchissante et de belle tenue. A servir dans le verre de type Bacchus, plutôt que tulipe qui favorise des amers séchant.

Biere Omer a Lille-20130228- de Bellegem 8510 Belgique
2) La Rose Max (idem précédente, mais avec des jus de framboises) 5,5% alc. Robe comparable et plus soutenue, mousse abondante.
Nez excellent par sa fraîcheur intense, c’est une belle mesure de ton, un fruite de framboise identifiable et subtil au milieu d’une nuance fumée-schisteuse ! (L’eau de brassage serait elle de géologie primaire ?). Bouche subtilement saline, de structure franche et sèche, malgré la dominante fruitée identifiée. Toucher de saveur comparable a la friandise chamallow et accompagnant l’enveloppe tactile formant le volume de cette dégustation. L’harmonie d’ensemble est aérienne, la persistance aussi bien, dans la continuité. Apres-gout, le palais conserve une sensation “élastique” des amers plutôt tapissant et qui incite à réfléchir sur le plat utile a sa mise en valeur.
Retour sur la “passion” qui maintient une belle allure et un bouquet de pêche abricot presqu’exotique.
3) La version kriek, plus rouge et sombre, allégée par sa brillance rubis est étonnante de fraîcheur et d’harmonie avec ses arômes de jus de cerise apportés. L’approche en bouche assure la franchise des sensations par un extrait sec et humectant. Tenue de bouche plutôt aérienne, voire élancée avec son parfum de noyau amande. Sensations larges et longues associées à la même “élasticité” de fin de bouche. Très agréable !
4) OMER traditionnel blond. Dans le style d’une TRIPLE
Robe or prononce. Mousse havane blond, fine épice subtile (safran) gingembre très discret. Excellent.
Bouche volumineuse, impressionnante, avec une dimension envahissante, verticale des son approche. Les équilibres de saveurs acidules-amers sont soutenus par la sensation dense apportée par la céréale omniprésente. Sucrosité finale évoquant le sucre candi, a peine prolongée par la réglisse en amertume un peu dissimulée.

Eric Dugardin “apprenti en bière” dugardin-eric@wanadoo.fr
Sommelier conseil et formateur dégustation depuis 1992.
www.gout-et-vin.com +33 6 60 69 54 21

Par Eric DUGARDIN

Après l'Ecole Hôtelière du Touquet, les candidatures furent immédiates aux concours de Sommellerie (Trophée Bacchus, Ruinart, Armagnac, Meilleur Sommelier de France Sopexa, Master of Port) et en parrallèle des fonctions de Sommelier. Du Commis Sommelier à 18 ans avec J.P. Arabian à Lille, Sommelier à "La Belle Epoque" du Queen Victoria Lille avec J.C. Wallerand, en passant par Chef Sommelier à 22 ans chez Michel Rostang à Paris, jusqu'à Directeur de Restaurant à La Laiterie de Lambersart. Bénévole à l'Auberge de l'Ill à Illhaeusern, afin de mieux se préparer à la finale (remportée) du Master of Port 1991. Passage à l'Université du vin à Suze la Rousse 10 ans plus tôt, entre deux concours pour prendre les meilleures bases en analyse sensorielle. Fréquentations du Maître en physiologie du Goût : Jacques Puisais régulièrement à Tours (merci Pierre Couly) et à Lille. Collaboration à la chronique gastronomique de Nord-éclair et son auteur, feu Claude Chrétien pendant de nombreuses années avec Yves Thorez. Professeur d'Hôtellerie au Lycée -UFA M.Servet de F59 LILLE depuis 1989 complété par l'activité de Sommelier Conseil depuis 1992. Conseil avec Chateau Haut Gléon en Corbières pendant 9 ans ; rédaction des commentaires et fiches techniques. Travail d'assemblages des cuvées 2 fois par an de 1992 à 2001. Conférencier pour Inter-Rhone pendant 9 ans, puis Formateur accrédité pour le Bureau des Vins de Bourgogne jusqu'à ce jour. Animateur du WBC de Lille depuis 4 ans.