Catégories
Evènement

Pierre RICHARD et son vin de Corbières.

.L’acteur Pierre RICHARD est aussi vigneron depuis 1986.

C’est à Gruissan que Pierre RICHARD a trouvé son petit paradis et qu’il participe aux assemblages de ses cuvées et vin de Corbières en 3 couleurs. Le Domaine est géré par sa soeur sur une aire d’AOC très vaste et très caillouteuse. Le sol est donc pauvre, la production plutôt modérée et la qualité surprenante.

Des Corbières de caratère.
Des Corbières de caratère.

LA DEGUSTATION effectuée à Bondues aux Caves Delannoy en présence de Pierre Richard : les robes des 3 rouges sont prononcées, les arômes sont marqués par les senteurs de garrigues et de pierre chauffée par le soleil, d’où des notes de fumé associées aux fruits à noyaux.

. La première cuvée rouge nommée Démon 2011 est très agréable en arômes typés de l’AOC. La bouche est plutôt « franche du collier » pour reprendre une expression vigneronne, charnue avec de la consistance. Des arômes réglissés autour d’un cœur kirché mais frais et persistant. On s’attendait à moins d’assurance dans ce début de gamme, c’est donc un Démon plutôt rebelle !

Catégories
COMMENTAIRES

Dégustation verticale de Daumas Gassac à Lille

Départ de Saison 2 VIGNES EN NORD en fanfare, avec la dégustation verticale de Daumas Gassac à Lille !

 

VIGNES EN NORD jeune Club oenologique de 70 adhérents,

est situé au Restaurant l’Huitrière à Lille.

Roman Guibert dans la lignée du célèbre Aime Guibert d’Aniane, s’est déplacé pour la circonstance “dégustation verticale” entre 2 coups de sécateur des vendanges, en plein boum dans le Languedoc !

Un public passionné.
Un public passionné.

12 vins superbes d’expression, favorisés par la mise en bouche des magnums de pétillants roses baptisés Frizzant (cépage cabernet ). Guilhem blancs et rouges ont surpris par leurs gourmandises et leur fraîcheur de fruits, attachés à la personnalité terroirs des villages voisins d’Aniane.

Daumas Gassac blanc 2013 naturellement plus discret, ne dissimula pas la perception fumée et sa touche salée en bouche, soutenue par l’effet calcaire. Comme a son habitude la nature a préservée quelques grammes de sucre restants. Belle maturité des raisins Chardonnay, Chenin, Manseng, Viognier et une dizaine d’autres.

Les 8 grands rouges de Daumas ont permis deux par deux de cerner le caractère fort du cabernet sauvignon non cloné et apte a la garde de 30 ans, comme a su démontrer ce domaine récemment au Salon Vinisud 2014 (voir www.daumas-gassac.fr ).

Catégories
Evènement

VERTICALE 30 MILLESIMES DAUMAS GASSAC

Description VERTICALE sur 30 millésimes.

Au domaine Daumas Gassac en 2014 à ANIANE !

16 Jurys Journalistes Intenationaux, Importateurs ou Cavistes et Sommelier
16 Jurys Journalistes Intenationaux, Importateurs ou Cavistes et Sommelier

Vignoble Daumas Gassac est situé à 40 kms à l’Ouest de Montpellier (A750) en direction de Millau, département de l’Hérault.

En département de l'Hérault (France)
En département de l’Hérault (France)

A proximité de l’AOC Languedoc Montpeyroux, l’histoire de ce vignoble Daumas Gassac est originale par les différents concours de circonstances (géologie particulière inexpliquée, intervention d’Emile Peynaud…) qui ont permis de faire éclore le 1er millésime en 78. Daumas Gassac est l’un des plus grands vins rouges de France, apte à bonifier sur au moins 35 ans et l’a démontré tous les 5 ou 10 ans en ayant déjà organisé ce type de dégustation. Ayant eu la chance d’y participer en 2001, 2005 et maintenant 2014 la comparaison des 3 rapports est passionnante. Voici les premiers commentaires de cette journée hors normes.

Du plus jeune au plus ancien, voici dans un premier temps, la génération 2000

MILLESIMES :Daumas Gassac 2012. Vendangé en 10 jours et assemblé avec 75% de Cabernet Sauvignon ou 85% de cépages tanniques. Ce millésime n’est pas le plus complexe au niveau de l’analyse technique mais étonnant en dégustation, après 8 jours de mise en bouteille (le pire moment pour le déguster) Rouge moyennement sombre. Nez immédiatement kirché, avec notes d’amande, prunelle, pivoine, DIFFICILE A CERNER à ce stade de la mise. Bouche franche et centrée, tanins corpulents (jugé en verre ballon). Dimension large et longue. Belle rémanence avec un boisé apparemment sur des amers soyeux. Très long et envoûtant. Mot clé : corpulence Etoiles : 3/4* – Note : 15,5 à 16/20

Comparatif de couleurs
Comparatif de couleurs 30 millésimes

2011 : Avec moins de Cabernet Sauvignon, mais 81% de cépages tanniques, possède une supériorité en acidité et en alcool. Les tanins rivalisent avec le 2006 et 2003. Robe intense, sombre et profonde (je vous avais prévenu).

Catégories
Evènement

CHATEAUNEUF du PAPE et TAVEL à LILLE

Le Restaurant l’Huitrière (façade en photo) temple de la Restauration Lilloise et de la Sommellerie régionale (Mr Proye Père fut Meilleur Sommelier de France en 1970).

Façade historique rue des Chats Bossus
Façade historique rue des Chats Bossus

ACCUEILLE L’EVENEMENT du MERCREDI SOIR, 4 JUIN 2014 à 20H :  “CHATEAUNEUF DU PAPE et TAVEL en NORD” Avec la FEDERATION des Vins de Chateauneuf du pape et Syndicat des vins de Tavel. Soirée complète en réservations. http://www.chateauneuf.com/Federation-Vin-Vallee-Rhone-Vignerons-Rouge-Blanc-Syndicat-Appellation-Crus http://www.vin-tavel.com/ Diner en 6 services destiné à mettre en valeur les accords mets et vins. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Berceau des Appellations d' origine
Berceau des Appellations d’ origine
Catégories
COMMENTAIRES

ALSACE et André OSTERTAG avec Eric Dugardin

Dégustation des vins du Domaine André Ostertag d’Epfig.

1) FRONHOLZ Muscat 2012

La robe est pale, le nez très frais met en avant le style du vigneron par la délicatesse, la pureté des arômes de raisin et le coté aérien du vin. La bouche est légère dans sa consistance et dévoile une texture étendue, large et de façon inattendue une verticalité hissant le niveau sur sa longueur aromatique ! André Ostertag précisa que 2012 fut un millésime condamné d’avance par les problèmes de floraison (coulure et millerandage s’identifient à des grappes mal formées), puis mildiou et oïdium (champignons microscopiques sur feuille ou sur grappillon).

 2) CLOS MATHIS Riesling 2012

On constate ici chez Ostertag, une similitude de nez par le style en finesse mais s’appuyant sur la vivacité naturelle du raisin. La bouche est évidemment plus franche pour les mêmes raisons mais avec un extrait prenant, vite révélée en profondeur avec aussi la verticalité des arômes typiques : agrumes et fleurs blanches !

Etiquettes Dom. Ostertag. Photo E.D
Etiquettes Dom. Ostertag. Photo E.D

Comparatif  Millésime 3-4) FRONHOLZ Riesling 2012 et le 2006 :

On revient sur ce terroir contenant des sables siliceux qui contribuent à la trames des vins produits. Ici le 2012 parée d’or vert se distingue au nez gourmand de poire cuite et de notes fumées. Le 06 est lumineux et doré. Un nez dynamique, complexe sur le miel, le confit, les écorces d’agrumes et une pointe d’épices. Belle observation des effets du temps sur la qualité initiale du vin jeune. Et la bouche, quelle comparaison ?? Le F. 12 est ferme à la texture douce et vive, subtilement florale à cœur et sur la longueur. La vivacité (acidité) renforce la tension et hissant ainsi son bouquet avec la sensation d’un “nuage palaisien”. Le 2006 comme tous riesling, se présente en franchise, mais avec délivrance enveloppante. La texture est suave, salivante, saline (j’aime, donc je multiplie les qualificatifs). On boit sans retenue cette minéralité et on glisse…dans la rivière (de l’Ill) ! Trop bon.

Comparatif Terroir 5-6) HEISSENBERG Riesling 11 et MUENCHBERG Grand Cru Riesling 12 de Ostertag..

Heise veut dire chaude et le sol est de grés rose. Muench veut dire moine !

Le 1er à la robe or soutenue moins dore naturellement que le précédent. Le nez est aussi gourmand que le vin No3 mais sur du racinaire (panais), peaux de fruits et exotique à la fois. Le 2e je ne sais plus pour la robe, car je ne l’ai pas écrit, mais pas grave. Par contre le nez se distingue sur la pureté de 3 familles d’odeurs Fruit (poire)/Epice/Fleur (tilleul) et mieux encore la fleur de vigne qui est plus rare et fait “jouir” le vigneron a cette observation (hé oui). En bouche les 2 terroirs ne renient pas le cépage et assument la franchise de l’approche gustative, ses équilibres de saveurs sur la fraîcheur. Le Heissen a beaucoup d’extrait et du soyeux, sa présence et rémanente (longueur)!!! Le Muench est plus croquant et extensif, a la fois permanent et tendu. Sans révéler sa longueur le Muench magnifie ses extensions aromatiques par le cœur ! Pour la suite patienter 5 ans comme la comparaison précédente…c’est ainsi !

On peut considérer que le 2e terroir également de grés rose est constitué de plus d’éléments cristallisés, allégeant ainsi la roche et facilitant l’enracinement. Cela hisse le niveau d’élégance des vins Ostertag.

Jardin de vignes chez Ostertag
Jardin de vignes chez Ostertag

On entre dans les vins de temps cette fois après avoir parlé des vins de pierre.

7) FRONHOLZ Gewurztraminer 12

8) ALSACE Gewurztraminer Sélection. De Grains Nobles 11

Nous n’avons pas dégusté les vins de fruit du début de gamme. C’est pour une invitation au voyage en Alsace ou a vous en procurer chez les Cavistes. Consultez le site internet / http://domaine-ostertag.fr/

André Ostertag, Vigneron Epfig, le 30 octobre 2013. Domaine OSTERTAG – 87 rue de Finkwiller – 67680 Epfig – 03 88 85 51 34 . info@domaine-ostertag.fr

Après une belle soirée Lilloise
Après une belle soirée Lilloise

Eric Dugardin Sommelier Conseil Indépendant depuis 1992.

Catégories
COMMENTAIRES

Saint Emilion et Stéphane Derenoncourt à LILLE

Stéphane Derenoncourt sur Saint Emilion a exprimé ce soir du 8 janvier 2014…

ses sensations gustatives empiriques et très cohérentes  avec le ton et les mots qui inspirent le respect !

Dégustation de 7 Premiers grands crus classés de Saint Emilion, conseillés par Stéphane.

La moitié des 1er GCC sont conseillés par Stéphane derenoncourt
La moitié des 1er GCC sont conseillés par Stéphane derenoncourt

1) Le Cht Beausejour Duffau 2011 a 80% Merlot + Cabernet Franc exposé sud-ouest, possède en dégustation une robe sombre, un nez frais avec pureté dense de fruits murs. C’est déjà une surprise de gourmandise, avec touche d’épices, élégance de la texture et une belle profondeur. On commence fort.

Une présentation claire, précise.
Une présentation claire, précise.

2) Sans complexes, avec le 2008, millésime de garde, pour l’illustre Canon La Gaffelière, situé près de la Gare de St Emilion. Le sable y joue un rôle : un nez du vin lié a l’élégance (du propriétaire), une profondeur aromatique de cœur une fraîcheur de fruit indéniable sur le 2008 et sa belle évolution de notes épicées (liée aux raisins de la Côte Sud très certainement). Bouche de texture serrée, franchise des tanins avec une élégance rare enveloppant le palais (tel la cape d’un Don Diego de Série TV) Vivacité et équilibre de saveurs, soyeux des tanins plutôt “tapissants” et longueur aromatique raffinée qui se renforce en densité de texture.  (La présence de 35% de raisins Cabernet Franc justifie cette interprétation).  Superbe !

Catégories
COMMENTAIRES

LE SOULA dégustation à Lille avec “Vignes en Nord”

COMMENTAIRES DEGUSTATION DU DOMAINE LE SOULA.

A LILLE avec «l’Association VIGNES EN NORD »

Domaine Le Soula en dégustation.

Gérald Standley nous a présenté ses vins. Il a quitté  Lille avec l’image du bel accueil Nordiste. Fenouillèdes du Roussillon ou Pagus fenolentesis = pays du foin ! Entre Catalogne et Occitanie, la propriété fut dénichée par le grand vigneron Gauby situé à Calce (www.domainegauby.fr  ) .

NAISSANCE : Mark Walford, importateur britannique de grands vins, connait bien Gérard Gauby, sa fameuse cuvée « La Muntada » et l’importe en Angleterre comme La Romanée Conti et Chateau Cheval Blanc. A la recherche de 2 ou 3 ha de vignes, il confie la tâche (pas le vin) à son ami occitan. Le temps passe et Gérard Gauby lui annonce la découverte : « ce n’est pas 2 ha mais 20, dans les Fenouillèdes (terroir d’altitude)… C’était en 2001, avec une simple bâtisse à St Martin. Le 1er millésime fut célèbre, ils travaillent sans chimie et en bio-dynamie sous la bienveillance de GG . En 2008 la cave est vraiment trop petite, ils manquent d’eau et d’espace, ils rachètent la cave coopérative de Pugnanes. Gérard Standley diplômé d’agronomie rejoint l’équipe en place ! http://www.le-soula.com/le_soula/index.php?page=7

Le Soula entre 350 et 550 m. d'altitude.
Le Soula entre 350 et 550 m. d’altitude.

LE VIGNOBLE : entre 350 et 550 mètres sur des granits décomposés et le schiste pour les raisins rouges.

Catégories
COMMENTAIRES

PORTO TAYLOR’S à LILLE avec Vigne en Nord.

La 2ème soirée du jeune Club œnologique « Les Vignes en Nord ».

Un Porto LBV ou Vintage se décante !
Un Porto LBV ou Vintage se décante !

La qualité des Portos Taylor’s,

a permis de découvrir un style de maison que beaucoup comparent aux plus grands domaines Bordelais : « Le Latour du Porto ». Il est vrai que nous causons ici de vins doux, ô combien difficile à juger quand le sucre résiduel* se mêle à la conversation. Taylor’s la plus ancienne firme de la grande région a toujours privilégié la qualité première du raisin : son FRUIT, sa fraîcheur, la qualité et la complexité de la peau du raisin. Pour cette dégustation, voici un résumé succinct du seul blanc de la soirée avant les rouges :

« L’ EXTRA-DRY »

Un Porto blanc Rare car “Extra sec” aux aromes de coing, de tilleul et fleur de sureau. La bouche reste douce, mais précédée par une franchise et une rondeur surprenante. Le corps est volumineux et la rémanence superbe. A associer en apéritif avec des petits canapés au foie, des fruits secs, des gambas flambés à l’anisette…le Roquefort.

Catégories
COMMENTAIRES

CHAMPAGNE PHILIPPONNAT à LILLE

CLUB OENOLOGIQUE VIGNES EN NORD

SEANCE INAUGURABLE le 18 septembre, A L’HUITRIERE, INSTITUTION LILLOISE DE LA SOMMELLERIE.

SOIREE Champagne avec Charles PHILIPPONNAT  lui-même.

Eric D. et Charles Philipponnat. Photo Stal

Maison située à Mareuil sur Ay depuis 15 générations au coeur du vignoble, à l’Est d’ Epernay. Sur moins de 15 ha dont le grand Clos des Goisses, référence en Champagne des dégustations verticales sur 20 ans. L’exposition au soleil plein sud, l’inclinaison des terroirs jusqu’à 45%, permet la maturité optimum des raisins. Vins partiellement vinifiés en fûts selon les cuvées et les années, le style est à 80% de raisin Pinot Noir.

RESUMONS LA DEGUSTATION : l’entrée en scène du Royal Réserve Brut non dosé (fournisseur de Louis XIV), 36 mois de mûrissement, issu de la récolte 2009, avec ses notes de fleurs et de miel, une vivacité (acidité) salivante, associée à un superbe équilibre et longueur de bouche. Il ne laissera pas le temps aux huîtres de fin d’année de se défendre !

Le Royal Réserve brut classique avec un dosage en sucre à 8 gr/litre, issu de la récolte 2010 et fraîchement dégorgé*. il se présenta avec plus de générosité et d’intensité. Les arômes de gaufrette nous rappellent le raisin blanc chardonnay ; le noyau de cerise, le chocolat et l’orange sont eux,plus proches du raisin noir Pinot. A table les plats avec quelques épices seront mieux perçus que le non dosé, comme la cuisine asiatique, thaïe…. (Date de dégorgement et année principale entrant dans l’assemblage, sont indiquées sur l’étiquette.)

Le Grand blanc 2006 m’avait impressionné deux mois plus tôt lors d’un périple d’une journée à Ay. C’est ici validé avec une élégance superbe, une intensité au nez élancée et florale, des nuances coco, lait d’amande, chocolat blanc…touche de sous-bois traduisant ses 6 ans d’évolution. Choisissez une fricassée de poissons avec au moins la sole pour la clef d’un superbe accord crémé, au regard de la grande minéralité vivace de ce vin.

Cuvée 1522, Millésime 20041er Cru (30% des jus sont fermentés sous bois, puis assemblés). Un nez révélant une « substance » dense, de la complexité associée à de l’élégance et la subtilité de la fleur de vigne perceptible. Le fruit sec est le marqueur de ce millésime, la bouche est très élégante, « goutteuse » rattrapée par l’ampleur envoutante et enveloppante ! C’est suave, c’est fin, avec de légers amers qui accompagnent la finale, signe de pureté liée à la craie. C’est une Cuvée haute couture !!

Chpgne Phil Cuvée 1522 Photo Stal

Clos des Goisses 2004 – Cuvée mythique sur 5,5 ha entourée de murets et d’une pente à 45%. Expression plus solaire des arômes, d’intensité élevée, sur des fruits très murs, un « fond truffé », des nuances en notes fumées et de cendre froides  (issues du raisin noir Pinot selon C.P .). Bouche ferme et riche à la fois, « rebondissant » sur une vivacité qui la rend plus complexe et confinée en saveurs. Minéralité et notes beurrées rappelle légèrement le Chardonnay. Le volume est en musique…crescendo avec une élégance accompagnée. Superbe ! (jusqu’à 11 ans de mûrissement avant le dégorgement ).

Cuvée « devinette » : la robe est lumineuse, le nez intense et centré, confit, complexe avec un relief relevé d’épices plutôt jaunes comme le curcuma (selon C.P). L’évolution florale est étonnante pour ce vin ancien. Bouche très suave et “ferme”. Arômes d’évolution sur l’iode ou calcaire et un air Andalou de Xérès léger, un profil élancé avec beaucoup d’extrait sec, des notes d’abricot étonnantes et sans sucrosité. Millésime déroutant. C. Philipponnat nous expliqua les difficultés de ce vin, en particulier les gelées à répétition au printemps, des rendements faibles…apportant ainsi une plus grande complexité au grand vin : Le Clos des Goisses 1995, à nul autre pareil.

Eric Dugardin, Président de « Vignes en Nord », avec Bernard Caudal et Yannick Hornez.

 www.facebook.com/lesVignesEnNord  www.philipponnat.com  www.gout-et-vin.com

http://clownscracraetmomo.blogspot.fr

Montage Soirée Champagne Philipponnat 18 09 2013

 

Catégories
COMMENTAIRES

VINS DE BORDEAUX PRIMEURS 2012, page 2

QU’EST CE QU’UN VIN PRIMEUR à Bordeaux ?

POURQUOI SONT-ILS JUGES en PRIMEUR, AVANT D’ETRE EN BOUTEILLE ?

QUEL INTERET D’EN ACHETER 16 mois avant les Foires aux vins de septembre dans le Nord de la France ?

Il ne faut pas confondre le vin vinifié et commercialisé sous la mention “vin primeur” ou “Vin nouveau” avec le titre de cet article. Un vin vinifié en “Primeur” est issu d’une méthode de vinification courte ou limitée dans le temps et généralement sous la pression du CO2 en cuve hermétique. Cela limite la diffusion des matières tannoïdes contenues dans la peau des raisins, favorise l’appréciation fruitée et facile de ces vins, perçus avec une certaine souplesse de bouche et un caractère gourmand-friand ! Le vin acheté en primeur à Bordeaux ou sur quelques rares domaines d’autres régions (Deiss en Alsace, Chapoutier en Vallée du Rhône…) est proposé à l’achat dès le printemps qui suit la récolte, après les froids d’hiver ou après pâques. Avantages et inconvénients : on peut se faire une opinion du niveau de qualité, mais ces vins sont des “nouveaux nés” et inaccomplis en période d’élevage en barriques ! DUREE de l’ELEVAGE : 12 à 18 mois ou plus selon domaine. Jugés à ce stade, c’est un réel avantage de se faire une opinion sur le savoir-faire des vinificateurs s’adaptant aux caractéristiques du millésime. Pouvoir l’acheter à ce moment là, c’est utiliser sa trésorerie, investir et miser sur la réussite d’un Crus, mais surtout le payer 20 à 30% moins cher que 2 ans plus tard. Dans ce sens, inutile d’acheter des vins modestes et faciles, donc peu recherchés !

Ci-dessous la suite des commentaires effectués en Juin avec des échantillons apportés à Lille chez Cuvelier Fauvarque  (commune d’Haubourdin). www.cuvelier-fauvarque.fr

Primeurs Bordeaux 2012 St Estèphe

Sur l’AOC St Estèphe : Chateau Ht Marbuzet, naturellement perçu sur la sensation d’élevage (boisé), mais avec une belle substance  (de fruit) aromatique, riche, fraiche sur la prunelle, complexe et profond…très joli vin, très belle texture en bouche, tapissante, harmonieuse et etoffée. Longueur à suivre, mais quelle belle approche. Note : 5* (environ 24€HT)! Clauzet paraît avoir une belle concentration, s’appuie sur le coeur de cerise, une certaine pureté gourmande et acidulée. Moins d’élégance que Ht M. mais savoureux, équilibré, frais, très long et subtil. Note : 4* Cht Phélan Ségur joue la haute couture ou Bourgeoisie, mais avec discrétion….c’est la bouche la plus élégante et voluptueuse jusque ici. Note : 5* (environ 25€HT). Chateau Cos Labory se compare au Cht Meyney en pureté d’arômes, d’une bouche aussi voluptueuse que Phelan, le boisé prend le relais avec une belle substance Note : 4* (environ 21€HT) . Cht Le Crock propriété de Cuvelier, dans son style structuré et concentré, gourmand au nez, paraît le plus pulpeux en bouche, avec une surprenante longueur. Garde assurée, mais attention à l’excés de bois (environ 16€HT). En AOC St Julien …Chateau Moulin Riche est assez concentré, style classique, avec de la retenue, une générosité couvrant, les arômes, mais évolue très bien sur l’aspect confit et concentré des raisins. Cela se confirme par la bouche la plus aigüe et confite de saveurs. Jolis tanins de surcroit, c’est patiné avec une finale un peu sèche. Note : 4* (environ 18€HT). Chateau Moulin de la rose a souvent joué sur sa qualité du “bouquet”, ca lui va très bien ici. Bouche sensuelle et dense à la fois, large et etoffée, à suivre (environ 17€HT) ! Chateau Lagrange n’était pas à son avantage.. le Beychevelle, Grd cru classé comme le précédent se hisse en catégorie supérieure, par son étoffe sa complexité avenante, une bouche volumineuse et raffinée. Harmonie au détriment de la richesse, mais un volume indéniable (environ 47€HT he oui).
Enfin, l’AOC Margaux : avec ses terres plus argileuses qu’en bordure de mer, ici avec Chateau Siran : aussi bouqueté que MLR, ce vin est pur au nez, sur le raisin, presque pivoine.. Bouche sur la fraicheur avec de beaux fruits, de la franchise et de la “hauteur”, une pointe rebèche et de la gourmandise à la fois Note : 4* (environ 16€HT). Chateau Tour de Mons est plutot kirché, de fraicheur moderée. Bouche dense, très franche, assez solide, devra chercher l’élégance de l’élevage (environ 12€HT). Chateau Marquis de Terme GrdC.C. joue les sudistes, il est “solaire”, assez profond. La bouche également onctueuse, s’appuie sur ses sols lourds dans ce millesime. Chateau Durfort et Prieuré Lichine sont dans la lignée de l’AOC. Chateau d’Issan joue la carte sensuelle avec un certain savoir faire. suite en 3è page à paraitre. www.cuvelier-fauvarque.fr  +33 3 20 10 41 41

Eric Dugardin Sommelier Conseil Indépendant. www.gout-et-vin.com  dugardin-eric@wanadoo.fr +33 6 60 69 54 21