Catégories
Evènement

Vente de VINS à LILLE, enchères Hôtel MERCIER & Cie

Prochaine vente le 18 Février 2020.

Dans la continuité des précédentes qui ont eu lieu : le 20 Juin, le 29 octobre et le 22 Février 2019.

VENTE DE VINS du 22 Février 2019.

Environ 720 lots, 3500 bouteilles avec comme couverture catalogue, une caisse de 10 Btlles de la Sct Civile de la Romanée Conti.

VENTE DE VINS du 08 Novembre 2018.

Une vente à Lille, communiquée en catalogue avec la collection Champagne Taittinger. 

De l’artiste Arman sur le millésime 1981 jusqu’à Matta en 1992, 5 millésimes de valeur sûre.

700 lots à nouveau, avec la part belle au Cht d’Yquem et quelques panachés de liquoreux dont le Cht Gilette et d’autres. Les classiques ténors 1ers grands crus classés de bordeaux sont bien représentés.

Plus original et rare, les Chartreuses jaunes non millésimées mais probablement d’avant guerre en provenance de Voiron, “valent le détour”.

Un bel assortiment liquoreux pour soirées oenologiques.

 

 

VENTE DE VINS du 26 Juin 2018

A Lille aux enchères chez Mercier & Cie, 14 rue des Jardins http://www.mercier.com/

Petite synthese, Eric Dugardin, après l’article du déménagement de cave ( https://www.gout-et-vin.com/vente-cave-de-pierre-perret/)
Une vente communiquée sur le nom de Pierre PERRET comprenant plus de 660 lots, plus de 3000 bouteilles.

Cuvée spéciale pour P. Perret et P. Laville

Parmi ces flacons, le plus ancien, un Chateau Coutet 1899, liquoreux 1er Grand Cru Classé de l’AOP Barsac estimé 500€ fut vendu 780€.  Une collection du grand chateau d’Yquem a débuté avec le millésime 1908 et suivi de 15 autres millésimes distincts dont le très rare 1917 (fini de vendangé un 24 octobre), vendu 1200€.

Les plus anciens à la vente de Lille

Coté rouges, les Lafite, Margaux, Cheval Blanc se sont vendus entre 200 et 500€ et ne provenaient pas de la cave de Mr Perret pour la plupart car lui, les boit. Notons une collection de 31 millesimes du Cht Mouton Rothschild d’avant et d’apres guerre provenant d’un collectionneur privé . Entre le 1936 d’un niveau HE (haute epaule dans le jargon) et le magnum 1975 etiquette Andy Warhol, une moyenne a plus de 1000€ par bouteille quelque soit l’illustration. Laurencin en 58, Braque en 55, Tech Metcher en 56, Masson en 57, Dali en 58, Lippold en 59 distinguent l’habillage de ces bouteilles d’art, on en oublierait l’exceptionnalite de cette deriere adjugee 1300€.

Illustrée par Salvador Dali

Les Pétrus également de vendeurs extérieurs dépassent les estimations de 1000 à 2300€ par bouteille comme les 1950, 73, 53, 55, 87, 86 et 59 HE a 2300€ celui-là !

De grands bourgognes issus de domaines prestigieux comme Comte Lafond, Coche Dury, Leflaive, Drouhin ont largement dépassés les estimations. 1 caisse de 3 magnums comprenant Musigny, Bonnes, Mares et Chambolle “les Amoureuses” du Domaine De Vogüe fut adjugée à 2600€.

Quelques Portos Colheitas, dont la durée de vieillissement en “pipas” (barriques) portugaises avoisinait 70 ans, clin d’oeil coup de coeur du metier de Sommelier.
Nous terminons cette vente Pierre Perret avec ses Rhums 1991, dont l’assemblage par le père Bailly fut réalisé spécialement pour lui et deux amis. Estimés 200€ le flacon à l’étiquette originale de son boxer, c’est sur le web que les acheteurs étaient enragés a doubler la mise des 40 lots
Rendez vous en novembre pour une autre vente avec www.mercier.com.
Eric Dugardin
Responsable département vins depuis avril 2018.
Vice-Meilleur Sommelier de France, Master of Port.

Par Eric DUGARDIN

Après l'Ecole Hôtelière du Touquet, les candidatures furent immédiates aux concours de Sommellerie (Trophée Bacchus, Ruinart, Armagnac, Meilleur Sommelier de France Sopexa, Master of Port) et en parrallèle des fonctions de Sommelier. Du Commis Sommelier à 18 ans avec J.P. Arabian à Lille, Sommelier à "La Belle Epoque" du Queen Victoria Lille avec J.C. Wallerand, en passant par Chef Sommelier à 22 ans chez Michel Rostang à Paris, jusqu'à Directeur de Restaurant à La Laiterie de Lambersart. Bénévole à l'Auberge de l'Ill à Illhaeusern, afin de mieux se préparer à la finale (remportée) du Master of Port 1991. Passage à l'Université du vin à Suze la Rousse 10 ans plus tôt, entre deux concours pour prendre les meilleures bases en analyse sensorielle. Fréquentations du Maître en physiologie du Goût : Jacques Puisais régulièrement à Tours (merci Pierre Couly) et à Lille. Collaboration à la chronique gastronomique de Nord-éclair et son auteur, feu Claude Chrétien pendant de nombreuses années avec Yves Thorez. Professeur d'Hôtellerie au Lycée -UFA M.Servet de F59 LILLE depuis 1989 complété par l'activité de Sommelier Conseil depuis 1992. Conseil avec Chateau Haut Gléon en Corbières pendant 9 ans ; rédaction des commentaires et fiches techniques. Travail d'assemblages des cuvées 2 fois par an de 1992 à 2001. Conférencier pour Inter-Rhone pendant 9 ans, puis Formateur accrédité pour le Bureau des Vins de Bourgogne jusqu'à ce jour. Animateur du WBC de Lille depuis 4 ans.