CHAMPAGNE PHILIPPONNAT à LILLE

CLUB OENOLOGIQUE VIGNES EN NORD

SEANCE INAUGURABLE le 18 septembre, A L’HUITRIERE, INSTITUTION LILLOISE DE LA SOMMELLERIE.

SOIREE Champagne avec Charles PHILIPPONNAT  lui-même.

Eric D. et Charles Philipponnat. Photo Stal

Maison située à Mareuil sur Ay depuis 15 générations au coeur du vignoble, à l’Est d’ Epernay. Sur moins de 15 ha dont le grand Clos des Goisses, référence en Champagne des dégustations verticales sur 20 ans. L’exposition au soleil plein sud, l’inclinaison des terroirs jusqu’à 45%, permet la maturité optimum des raisins. Vins partiellement vinifiés en fûts selon les cuvées et les années, le style est à 80% de raisin Pinot Noir.

RESUMONS LA DEGUSTATION : l’entrée en scène du Royal Réserve Brut non dosé (fournisseur de Louis XIV), 36 mois de mûrissement, issu de la récolte 2009, avec ses notes de fleurs et de miel, une vivacité (acidité) salivante, associée à un superbe équilibre et longueur de bouche. Il ne laissera pas le temps aux huîtres de fin d’année de se défendre !

Le Royal Réserve brut classique avec un dosage en sucre à 8 gr/litre, issu de la récolte 2010 et fraîchement dégorgé*. il se présenta avec plus de générosité et d’intensité. Les arômes de gaufrette nous rappellent le raisin blanc chardonnay ; le noyau de cerise, le chocolat et l’orange sont eux,plus proches du raisin noir Pinot. A table les plats avec quelques épices seront mieux perçus que le non dosé, comme la cuisine asiatique, thaïe…. (Date de dégorgement et année principale entrant dans l’assemblage, sont indiquées sur l’étiquette.)

Le Grand blanc 2006 m’avait impressionné deux mois plus tôt lors d’un périple d’une journée à Ay. C’est ici validé avec une élégance superbe, une intensité au nez élancée et florale, des nuances coco, lait d’amande, chocolat blanc…touche de sous-bois traduisant ses 6 ans d’évolution. Choisissez une fricassée de poissons avec au moins la sole pour la clef d’un superbe accord crémé, au regard de la grande minéralité vivace de ce vin.

Cuvée 1522, Millésime 20041er Cru (30% des jus sont fermentés sous bois, puis assemblés). Un nez révélant une « substance » dense, de la complexité associée à de l’élégance et la subtilité de la fleur de vigne perceptible. Le fruit sec est le marqueur de ce millésime, la bouche est très élégante, « goutteuse » rattrapée par l’ampleur envoutante et enveloppante ! C’est suave, c’est fin, avec de légers amers qui accompagnent la finale, signe de pureté liée à la craie. C’est une Cuvée haute couture !!

Chpgne Phil Cuvée 1522 Photo Stal

Clos des Goisses 2004 – Cuvée mythique sur 5,5 ha entourée de murets et d’une pente à 45%. Expression plus solaire des arômes, d’intensité élevée, sur des fruits très murs, un « fond truffé », des nuances en notes fumées et de cendre froides  (issues du raisin noir Pinot selon C.P .). Bouche ferme et riche à la fois, « rebondissant » sur une vivacité qui la rend plus complexe et confinée en saveurs. Minéralité et notes beurrées rappelle légèrement le Chardonnay. Le volume est en musique…crescendo avec une élégance accompagnée. Superbe ! (jusqu’à 11 ans de mûrissement avant le dégorgement ).

Cuvée « devinette » : la robe est lumineuse, le nez intense et centré, confit, complexe avec un relief relevé d’épices plutôt jaunes comme le curcuma (selon C.P). L’évolution florale est étonnante pour ce vin ancien. Bouche très suave et « ferme ». Arômes d’évolution sur l’iode ou calcaire et un air Andalou de Xérès léger, un profil élancé avec beaucoup d’extrait sec, des notes d’abricot étonnantes et sans sucrosité. Millésime déroutant. C. Philipponnat nous expliqua les difficultés de ce vin, en particulier les gelées à répétition au printemps, des rendements faibles…apportant ainsi une plus grande complexité au grand vin : Le Clos des Goisses 1995, à nul autre pareil.

Eric Dugardin, Président de « Vignes en Nord », avec Bernard Caudal et Yannick Hornez.

 www.facebook.com/lesVignesEnNord  www.philipponnat.com  www.gout-et-vin.com

Montage Soirée Champagne Philipponnat 18 09 2013