Catégories
COMMENTAIRES Saveurs-Vignobles

Julien ZERNOTT Vigneron du Languedoc, à Lille.

Soirée OENOLOGIQUE Julien ZERNOTT du 7 Janvier 2015 avec l’Association « Vignes en Nord » à Lille.

Julien Zernott nous a présenté son domaine. http://www.pasdelescalette.com/

Avec passion il a partagé sa philosophie du gout du vin, dans l’équilibre et la gourmandise.

Dans les Salons de l'Huitrière Lille.
Dans les Salons de l’Huitrière Lille.

 Situé en Languedoc, à 34 700 Poujols au Nord de Montpellier, 15 ha en terrasses entourées de murets. Les sols sont calcaires, les vignes exposées Nord et sud, en AOC Terrasses du Larzac et les rendements modérés.

  COMMENTAIRES :  1) CLAPAS Blanc 2012 issu de vieilles vignes de Carignan blanc (rare), terret bourret, grenache blanche. Robe pale, le nez est sur l’anisé, le fruit légèrement confit, également floral et noisette. La bouche est immédiatement longue et franche à la fois, volumineux dans la bouchée, pérenne et élégante. C’est étonnant. Sans répit !

 2) Le même CLAPAS en 2013 possède un nez immédiatement minéral et coquille (pourtant il est plus jeune). Julien est éloquent sur la qualité du millésime.

 3) « ZE Cinsault » est un rosé qui a eu grand succès par la presse. La robe est fushia sur un cœur de couleur clairet comme a Bordeaux. Nez de joli raisin avec une touche de rôti fugace et de la grenade. La bouche est franche, charnue et gourmande, une touche de réglisse, un bouquet tapissant et une belle facilité à boire.

 4) Cuvée CLAPAS rouge (tape pierre) 2013 Production de 15hl. Issue de carignan (pour la fraîcheur), la syrah vinifiée en grappe entière (pour la finesse des tanins) et la grenache (pour le corps).

Robe rouge sombre, violacée. Nez immédiatement frais à cœur, de la framboise et de la minéralité un peu cachée par le fruit. C’est droit et très plaisant…petit à petit plus profond. Évolution sur la cerise un peu fumée. Très équilibré, bien loin de la puissance alcoolique. Bouche charnue par la rafle, florale, goutteuse par la sensation de peau de fruit associée à la salivation. C’est la roche qui fait saliver et qui donne cette impression légèrement voilante de la pierre.

7 références d'un très bel équilibre.
7 références d’un très bel équilibre.

5) CLAPAS rouge 2012 : Rouge cerise, reflets rubis aussi. Le nez est plus Languedocien avec du fume, un peu garrigue, net aussi, plus profond dans son appréciation. Proéminent avec de la pêche, violette et une note discrète de tabac. Quand a la bouche, c’est immédiatement ample par sa charpente qui plus est ; élégante. Franc par son fruité immédiat et timidement reglissee. Jolis tanins, belle jeunesse fringante sans trop d’extraction de tanin. C’est très, très bon.

6) Les GRANDS PAS en 2012 :  Robe aussi rubis, un nez encore plus élégant, de l’étoffe, du bouquet, sans laisser apparaître la moindre générosité alcoolique. La bouche est étonnement volumineuse (grenache a 60%), sans le charnu de la syrah, mais avec une progression secondaire de la charpente. On le boit bien avec un bouquet de fruits murs, kirchee et on découvre ensuite une longueur exceptionnelle.

7) Les GRANDS PAS en 2010. La robe est d’un rouge sombre. Le nez est aussi expressif sur un registre un peu plus puissant et fumé (créosote), cerises et fruits séchées. Bouche immédiatement longue, rattrapée aussitôt par la franchise tannique. Il s’étoffe, devient volumineux et de dimension verticale avec une certaine consistance. Finale bouquetée, florale et pulpeuse, joli potentiel de garde, mais au combien bon a boire.

Merci a Julien, personnage haut en couleur et en taille, d’avoir partagé sa passion et de s’être déplacé avec ses vins « sur le dos » (TGV sud-nord). http://www.pasdelescalette.com/

 Ses vins sont également suivis chez le Caviste réputé « Gré du Vin » au 20 de la rue Péterynck a Lille. Anita et Paul Sirvent au 0320554251.  E.D

Par Eric DUGARDIN

Après l'Ecole Hôtelière du Touquet, les candidatures furent immédiates aux concours de Sommellerie (Trophée Bacchus, Ruinart, Armagnac, Meilleur Sommelier de France Sopexa, Master of Port) et en parrallèle des fonctions de Sommelier. Du Commis Sommelier à 18 ans avec J.P. Arabian à Lille, Sommelier à "La Belle Epoque" du Queen Victoria Lille avec J.C. Wallerand, en passant par Chef Sommelier à 22 ans chez Michel Rostang à Paris, jusqu'à Directeur de Restaurant à La Laiterie de Lambersart. Bénévole à l'Auberge de l'Ill à Illhaeusern, afin de mieux se préparer à la finale (remportée) du Master of Port 1991. Passage à l'Université du vin à Suze la Rousse 10 ans plus tôt, entre deux concours pour prendre les meilleures bases en analyse sensorielle. Fréquentations du Maître en physiologie du Goût : Jacques Puisais régulièrement à Tours (merci Pierre Couly) et à Lille. Collaboration à la chronique gastronomique de Nord-éclair et son auteur, feu Claude Chrétien pendant de nombreuses années avec Yves Thorez. Professeur d'Hôtellerie au Lycée -UFA M.Servet de F59 LILLE depuis 1989 complété par l'activité de Sommelier Conseil depuis 1992. Conseil avec Chateau Haut Gléon en Corbières pendant 9 ans ; rédaction des commentaires et fiches techniques. Travail d'assemblages des cuvées 2 fois par an de 1992 à 2001. Conférencier pour Inter-Rhone pendant 9 ans, puis Formateur accrédité pour le Bureau des Vins de Bourgogne jusqu'à ce jour. Animateur du WBC de Lille depuis 4 ans.